logo

Filmographie

2019 / Documentaire : Appels intérieurs – Fundo Laguna Blanca

Rencontres et appels intérieurs. Face à une mondialisation en plein essor, une famille allemande décide de tout quitter pour s’établir au Chili, au cœur d’une nature vierge. Un projet d’agriculture biologique, une vision écologique. Un appel à sortir des autoroutes de la société ultra-connectée.

Réalisé durant mon voyage en Amérique latine – Documentaire de douze minutes – Février 2019

2018 / Court-métrage de fiction : Brisure

Ce court-métrage de fiction raconte l’histoire de Christelle, une jeune femme ayant subi un abus sexuel dans son enfance. Une fêlure s’est inscrite dans son corps et en son âme. Son identité a volé en éclats. Il s’ensuit un long chemin de souffrances et une lutte sans répit pour briser un silence mortifère et exister à nouveau.

Réalisé en fin d’études en cinéma – Court-métrage de quinze minutes – Janvier 2018

2017 / Documentaire : Passage à Cité Printemps

Cité Printemps est une maison d’accueil et d’éducation spécialisée destinée à des filles et des garçons qui, par leurs difficultés personnelles, familiales, sociales ont besoin d’un changement de milieu et d’un accompagnement éducatif spécialisé.

Une maison aux multiples visages, des perles de vie à récolter au creux des difficultés familiales. Au travers du chemin de Corentin, Marie, Alexie, Gaëtan, Maïwen, Jason et tant d’autres, ce documentaire nous fait découvrir une variétés d’histoires parfois très cabossées. Ces jeunes trouvent refuge le temps d’un passage à Cité Printemps et y puisent une force de reconstruction et d’appel à la vie malgré les difficultés rencontrées.

Un placement est toujours exigeant, la vie en groupe n’est pas toujours aisée. Les éducateurs sont présents pour accompagner au mieux et favoriser le lien avec les parents qui est très important. Cité Printemps : Une présence qui veille.

Réalisé pour la Fondation Cité Printemps – Documentaire de trente minutes – Décembre 2017

2016 / Documentaire : Un mur d’intégration – Reflets d’Humanité

Durant l’été 2016, sept migrants ont travaillé à la réfection du mur en pierre sèche au col du Grand-Saint-Bernard. C’est un projet pilote d’insertion professionnelle mené par l’Office de l’asile du canton du Valais en collaboration avec l’Hospice du Grand-Saint-Bernard.

Réalisé en collaboration avec l’Office de l’asile du canton du Valais et l’Hospice du Grand-Saint-Bernard – Documentaire de douze minutes – Octobre 2016